Association biterroise faisant la promotion des jeux de rôle, de figurines et de plateaux.
contact[at]strategescathares.fr

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FacebookFacebook  
Derniers sujets
» JEUX DE PLATEAU SAMEDI 21/10/17
par Serge Hier à 15:21

» Table JdR ce samedi 21/10/17
par Freddy Hier à 10:35

» Jdr en semaine pendant les vacances
par thierry-SC Lun 16 Oct 2017 - 19:50

» Lundi 16 Octobre : Pathfinder (Campagne) + Salle Libre
par Yoann Lun 16 Oct 2017 - 18:27

» jouons 6 édition du 2-4novembre 2017
par Philippe Lun 16 Oct 2017 - 16:03

» Pathfinder Kingmaker 14/10/17
par Jérôme B Sam 14 Oct 2017 - 13:24

» partie de l5r le 14 octobre 2017
par Yoann Sam 14 Oct 2017 - 4:00

» CAMPAGNE PATHFINDER - La couronne putréfiée le 21/10/17
par thierry-SC Jeu 12 Oct 2017 - 19:41

» Lundi 9 Octobre : Pathfinder (Malédiction Trône Ecarlate) + Salle Libre
par Yoann Mar 10 Oct 2017 - 15:10

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Histoire, Légendes et Contes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LeBarde

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012
Messages : 272

MessageSujet: Histoire, Légendes et Contes   Sam 2 Nov 2013 - 13:49

Yo !!!

Voici un endroit où les joueurs qui le souhaitent pourront venir y écrire ce qu'il veulent tant que cela concerne le "passé". Il peut s'agir d'histoires vraies, mythologique ou bien de contes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeBarde

avatar

Date d'inscription : 29/12/2012
Messages : 272

MessageSujet: Re: Histoire, Légendes et Contes   Sam 2 Nov 2013 - 13:51

Yo !!!

Voici la légendes de Chisaki et de Tadao:

Si ma mémoire ne me fait pas défaut, je crois qu'il s'agit d'une belle et tragique histoire d'amour. Cela concerne un jeune et beau samurai qui portait le prénom de Tadao, et de sa douce et aimante compagne, Chisaki comme moi, mais la différence se fait au niveau de l'écriture du prénom, dit-elle dans un sourire. Cette dernière n'était qu'une simple villageoise, alors que lui était le prétendant à la succession du seigneur local. On raconte qu'un jour, sur le marché local, leurs regards se croisèrent, et ce fut la naissance d'un véritable amour. Pendant un an, ils vécurent leur idylle dans la maison du seigneur. Le fils ayant réussit à faire embaucher son aimée. Il est dit que c'était dans la plus grande discrétion qu'ils continuaient à se voir, car le père de Tadao commençait à sélectionner des prétendants pour son fils. Un jour, une des servantes de la maison, surpris les amoureux, et s'empressa d'aller raconter ce qu'elle avait vu au père de Tadao. Celui-ci convoqua son fils. Et après un long entretient entre le père et le fils. Une décision fut prise, la relation devait cesser. Et pour cela soit la demoiselle quitte la maison afin d'éviter les problèmes, soit il devient clair qu'il ne devait plus se revoir, même si elle devait continuer à travailler dans le domaine seigneuriale. La seconde solution fut choisit par Tadao. Il alla voir la servante pour lui expliqué la situation. Elle fut nommée à l'entretient du parc du domaine, et se retrouva loger loin de Tadao. Deux après cette décision, Tadao se maria avec une demoiselle que son père avait choisit pour lui. Chisaki n'assista pas à se mariage. Un jour que sa femme se promenait sur l'étendue du domaine, elle croisa la route de Chisaki, et décida de la faire revenir dans le service domestique. Et ce qui devait arriver arriva. Une nuit, alors que Tadao ne trouvant pas le sommeil, il se promena dans la maison. Et il tomba nez à nez avec son ancien amour. Sur le coup, il ne fit transparaitre ses sentiments, mais la flamme venait d'être rallumée. Pendant quelques mois, Tadao et Chisaki, s'éviter. Mais lors d'un retour d'une cours d'hivers, où Tadao et sa femme y était restés afin de développer une amitié entre sa famille et celle de la province voisine, le drame se passa. Alors qu'il décida d'aller au manger un morceau dans la cuisine, il tomba sur Chisaki qui était en train de finir de ranger la pièce. Et c'est alors que ne résistant pas à une pulsion, ils se tombèrent dans les bras l'un de l'autre. Ils sortirent pour se réfugier dans l'écurie, afin d'éviter de tomber sur des regards indiscrets. Leur relation repris comme si elle ne s'était jamais arrêtée.
Un été, la femme du samurai tomba enceinte de lui. Le printemps qui suivit, elle accoucha, mais ce qui aurait du être un jour de joie tourna au drame, la femme de Tadao et l'enfant périrent lors de la mise au monde de l'enfant. Cela affecta profondément Tadao. Un soir, alors qu'il errait dans les couloirs. Et c'est en pleure et sans vraiment ni pourquoi ni comment, il entra dans la chambre de Chisaki. Il fit sortir la servante qui partageait la chambre. Il s'effondra sur la couche, sur ses joues s'écoulaient de chaudes et grosses larmes. Chisaki vit qu'il était sincèrement affecté par la disparition de sa femme et de son fils. Et c'est dans un élan de désespoirs mêlé d'amour que leurs lèvres s'unir. Le hasard ne faisant jamais bien les choses pour les gens qui le mériteraient, c'est le moment que choisit le père de Tadao, encore chef de la famille, pour entrer dans la pièce, il avait été cherché par la servante. Le père entra dans une colère noire, et ordonna que l'on emprisonne Chisaki. Tadao, dans un sentiment mélangeant la folie de l'Amour à celui du Malheur, s'interposa, arme à la main. Il blessa grièvement le soldat qui s'était avancé, et un autre fut seulement balafré au visage. Sans vraiment réfléchir aux conséquences, Tadao attrapa par le bras Chisaki, et partirent en courant.
- Au fond du parc se trouve une petite cabane, nous pourrions nous-y protéger, le temps que tu reprennes tes esprits et implore le pardon de père, quand penses-tu Tadao? dit alors Chisaki.
- Non, maintenant, qu'il ne me reste plus que toi pour vivre, alors je préfère perdre l'honneur de ma famille et finir ma vie en temps que paysan, si c'est pour passer le reste de mes jours avec toi Chisaki.
Le couple avait couru jusqu'au fond du domaine, et maintenant ils se trouvaient devant la cabane. Ils entrèrent. A l'extérieure, la pluie commençait à tomber. Un violent orage éclata, comme pour si la nature voulait dire quelque chose. Moins d'une demi-heure après, le père de Tadao et ses hommes encerclaient la cabane.
- Sort Tadao ! Il est temps maintenant que tu arrêtes de jeter le déshonneur sur ta famille. Ne remarques-tu pas la colère des Kami à l'encontre de la situation dans laquelle TU nous as empêtrés ! Allez sort et discutons. JE vais te trouver une nouvelle épouse.
Sur ces derniers mots, Tadao saisit son Katana, et c'est avec un regard injecté de sang qu'il sortit, bien décidé à affronter son père. La pluie avait redoublé au dehors
- Tu te moques de moi !! dit Tadao, dont la colère dans la voix ne pouvait être cachée. Depuis toujours tu sais ce que je ressens au plus profond de mon cœur! Il aurait si simple pour toi à l'époque de faire en sorte que la femme que j'ai toujours aimé devienne ma femme! Mais non, il fallut que tu gères ça aussi. Il a toujours fallu que tu t'occupes de tous, tout le temps. Sauf peut-être avec mère. Là tu préférais t'occuper de tes affaires militaires au point de pas la voir malade. Et là dernière fois que tu l'as vue, c'était pour allumer le brasier. Alors maintenant, je vais faire comme tu le désires je vais arrêter de mettre l'opprobre sur le nom de la famille. A PARTIR DE CE JOUR, MOI IKOMA DEVIENS SIMPLEMENT TADAO ! Voila père en espérant que la colère des Kamis se décuple si j'ai fait le mauvais choix.
Sur ces paroles, un éclair zébra le ciel, et dans la seconde, la pluie cessa, et c'est un ciel étoilé qui redevenait visible avec la dissipation des nuages. Les Kamis semblaient avoir choisit leur camp et préféraient les sentiments nobles et purent de Tadao, à ceux dirigistes et despotiques de son père. Cela eu pour effet de faire entrer ce dernier dans une rage folle. Et lorsque Tadao se retourna pour annoncer leur départ:
- Allez viens mon amour, nous part.....
Il ne pu jamais finir sa phrase, en effet son père, dans sa colère aveugle, avait dégainé son arme, et dans un bond avait fondu sur son fils, le transperçant au moment où Tadao se retourna pour partir accompagné de Chisaki:
- Maintenant mon fils, comment feras-tu pour abandonner la famille qui t'as tout donnée? Par contre par mon geste je viens de laver l'honneur que tu avais salit. Mais avant que ton dernier souffle ne soit rendu, JE TE MAUDIT MON FILS! Ainsi ton âme sera à jamais perdue, tu ne pourras rejoindre l'Ordre Céleste, car tel est le prix à payer à ceux qui osent me défier et aller contre ma volonté !
C'est seulement quand Tadao toucha le sol, et que Chisaki vis le visage déformé de l'assassin de celui-ci qu'elle réalisa vraiment ce qui venait de se passer. Mais le père de Tadao n'en avait pas encore finit avec sa soif de meurtre:
- C'est toi! Tout est de ta faute! Si tu n'avais été, mon fils serait toujours vivant! Vous ne vouliez plus être séparés, et bien comme je suis un seigneur bon, je vais vous réunir, mais dans la mort!
Il leva son sabre pour frapper Chisaki, mais à ce moment un éclair frappa le sol, juste entre elle et le père de Tadao. C'est alors que l'ancienne servante profita de la surprise pour s'enfuir à toute jambe. Voila l'histoire telle que je l'a connais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire, Légendes et Contes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mythes, légendes & contes
» Salle des contes et légendes
» Contes et légendes de Kirin Tor
» [AJOUTE] Recueil de contes, légendes et fables du Lyonnais-Dauphiné
» [b]Histoire et légendes[/b] à PAU 64000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stratèges Cathares :: Jeux de rôle :: Tables du samedi :: L5R par Pascal-
Sauter vers: